Bureau du coroner


Décès de M. Michaël Gagnon

Dépôt des conclusions et recommandations du coroner

31 août 2021

Le Bureau du coroner annonce le dépôt du rapport du coroner Dominique Emond, portant sur le décès de M. Michaël Gagnon le 5 juillet 2019. L’investigation menée par Dr Emond a permis de faire la lumière sur les causes et circonstances de ce décès. Ce dernier formule des recommandations dans une visée de prévention et de protection de la vie humaine.

Rappel des faits

M. Gagnon, un jeune monteur d’acier de 25 ans, se trouvait sur les lieux de son travail le 5 juillet 2019, par une journée très chaude. Sur l’heure du dîner, il a ressenti un malaise et s’est effondré. Il était en arrêt cardiorespiratoire. Les services d’urgence ont été appelés, et des manœuvres de réanimation ont été amorcées, mais son décès a été constaté environ une heure plus tard.

Analyse

L’autopsie a permis d’exclure hors de tout doute raisonnable qu’un choc thermique ait pu être la cause du décès. M. Gagnon est décédé subitement d’une mort d’origine cardiaque attribuée à une arythmie maligne le plus probable. Le contexte de cardiomyopathie hypertrophique symétrique (épaississement du muscle cardiaque) engendré par l’entraînement intense et l’utilisation chronique de produits dopants sont des facteurs prédisposant à cette cardiomyopathie et à ce décès. Compte tenu de la présence de Clenbutérol (substance illicite considérée comme un produit dopant dans le monde du sport, et ayant des propriétés similaires à celles des stéroïdes anabolisants) aux analyses toxicologiques, et bien que les symptômes présentés par M. Gagnon dans les minutes précédant son décès sont difficiles à relier avec certitude à un surdosage de cette substance, il est probable qu’elle ait été contributive dans la survenue de cet événement cardiaque.

De plus en plus de jeunes font usage de ces substances dopantes sans avoir été informés ou éduqués sur le sujet. Ces substances sont accessibles par Internet ou directement dans les salles de sports. En plus, certains articles scientifiques démontrent que certains produits dopants achetés présentent des dosages plus élevés que ceux indiqués. Cela rend encore plus dangereuse l’utilisation de ces substances si les dosages sont méconnus de l’utilisateur. Par surcroit, l’acquisition de ces substances sur le marché noir ou les plateformes en ligne a déjà été dénoncée par de multiples organismes comme Santé Canada et la Défense nationale du Canada. De nombreuses substances nocives peuvent se retrouver à l’intérieur des flacons. Il s’agit d’une pratique dangereuse à proscrire.

Recommandations

Afin de protéger la vie humaine et d’éviter des décès comme celui de M. Gagnon, Dr Emond recommande :

     

Au ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur :

     

  • de mener une campagne de sensibilisation dans toutes les écoles secondaires du réseau afin d’informer les élèves sur les risques et les dangers associés à l’utilisation de produits dopants pour améliorer les performances sportives et à l’utilisation des plateformes Web pour se procurer des substances illicites ;

  • de développer une campagne de sensibilisation sur les risques associés aux produits dopants pour tous les utilisateurs des salles de sports, de conditionnement et d’entraînement du réseau d’éducation secondaire, collégial et universitaire associés au ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur. Cela s’inscrit bien à l’intérieur de leur programme de Sécurité et intégrité en loisir et en sport.

     

À l’Association des physiques québécois de mener une campagne de sensibilisation auprès de ses membres et des adeptes de culture physique sur les dangers potentiels de l’utilisation des produits dopants visant à augmenter la masse musculaire et les performances sportives.

     

 

                                                                                   -30-

Source :

Jake Lamotta Granato
Responsable des communications et des relations avec les médias
1 888 CORONER, poste 20225
Cellulaire : 418 906-8097
communications@coroner.gouv.qc.ca
@CoronerQuébec

Bureau de Québec (siège social)
Édifice Le Delta 2, bureau 390
2875, boulevard Laurier
Québec (Québec) ­ G1V 5B1
Téléphone : 1 888 CORONER
Télécopie : 418 643-6174
Courriel : clientele.coroner@coroner.gouv.qc.ca

Bureau de Montréal
Édifice Wilfrid-Derome, 11e étage
1701, rue Parthenais
Montréal (Québec)  H2K 3S7
Téléphone : 1 888 CORONER
Télécopie : 514 873-8943
Courriel : clientele.coroner@coroner.gouv.qc.ca

 

 


Portail Québec
© Gouvernement du Québec