Bureau du coroner


Décès consécutif à une polyintoxication

Mieux surveiller la prescription et la dispensation d'opioïdes

5 avril 2017

Le Bureau du coroner annonce le dépôt du rapport du coroner, DPaul G. Dionne, concernant son investigation sur le décès de M. Louis Benoît Anctil. Âgé de 40 ans, M. Anctil est décédé le 12 mars 2016 d’une polyintoxication après avoir consommé du fentanyl, de la méthamphétamine et de l’hydromorphone.

M. Anctil faisait l’objet d’un suivi médical pour des douleurs lombaires et aux membres inférieurs à la suite d’un accident. Il était connu du milieu médical comme étant narcodépendant depuis plusieurs années et des policiers pour revente illégale d’opioïdes, qu’il achetait notamment en Ontario.

Le pharmacien de M. Anctil a tenté par tous les moyens de s’assurer que sa médication était utilisée de façon adéquate. Quant au médecin, il semble avoir fait des efforts pour limiter la médication, mais n’avait pas vu son patient depuis plus d’un an et demi au moment du décès. Les informations contenues au dossier médical n’indiquent la participation d’aucun autre intervenant (centre de désintoxication, aide psychologique ou psychiatrique, CLSC, etc.).


Recommandations

Les intoxications accidentelles au fentanyl et aux opioïdes en général ont considérablement augmenté au Québec depuis 2005. La gestion médicale d’un polytoxicomane est difficile et n’est possible que par un travail d’équipe, souligne le coroner. Estimant que ce dossier démontre les lacunes d'un système de santé qui, malgré certains contrôles de base, ne parvient pas à endiguer les problèmes d'abus de substances prescrites à des fins médicales, Dr Dionne souhaite un meilleur contrôle des prescriptions d'opioïdes à long terme, tant pour les abus que pour les dépendances induites.

Il rappelle et encourage à cet égard la volonté exprimée par le Collège des médecins du Québec et l'Ordre des pharmaciens du Québec d'unir leurs efforts pour mieux surveiller la prescription et la dispensation d'opioïdes, et recommande au ministère de la Santé et des Services sociaux d’appuyer leurs démarches.

Il recommande en outre au Collège des médecins du Québec de revoir les habitudes du médecin prescripteur de ce dossier.


Citation

« Dans le contexte de la hausse inquiétante des intoxications aux opioïdes en Amérique du Nord, le Québec doit adopter des mesures de prévention et de surveillance en conséquence. Les efforts du Collège des médecins du Québec et de l'Ordre des pharmaciens du Québec en ce sens méritent certainement d'être soutenus. Il en va de la santé publique et de la protection de la vie humaine. »

Paul G. Dionne, coroner


Au Québec

Décès par intoxication accidentelle au fentanyl de 2005 à 2015

Décès par intoxication accidentelle aux opioïdes de 2005 à 2015

− 30 –

Source :         
Geneviève Guilbault
Responsable des communications et des relations avec les médias
1 888 CORONER, poste 20225
genevieve.guilbault@coroner.gouv.qc.ca

Abonnez-vous à notre compte Twitter : @CoronerQuebec

Bureau de Québec (siège social)
Édifice Le Delta 2, bureau 390
2875, boulevard Laurier
Québec (Québec) ­ G1V 5B1
Téléphone : 1 888 CORONER
Télécopie : 418 643-6174
Courriel : clientele.coroner@coroner.gouv.qc.ca

Bureau de Montréal
Édifice Wilfrid-Derome, 11e étage
1701, rue Parthenais
Montréal (Québec)  H2K 3S7
Téléphone : 1 888 CORONER
Télécopie : 514 873-8943
Courriel : clientele.coroner@coroner.gouv.qc.ca

 

 


Portail Québec
© Gouvernement du Québec